En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Avocat des salariés du secteur pétrolier - Pierre SANTI - Droit du travail et droit international - Licenciement - Avocat du pétrole - Oil & Gas Lawyer à Pau

Notre cabinet d’avocats représente, depuis 17 ans, de nombreux salariés dans le domaine pétrolier. Notre expérience est donc significative dans ce secteur d’activité.

 
Historiquement, le berceau de l’industrie pétrochimique française est né à Pau (*).

Total, anciennement ELF-Aquitaine, a essaimé dans la région. De très nombreuses entreprises parapétrolières ou pétrochimiques sont basées à Lacq, Artix, Bordes, Lons et Pau. Total exerce ses activités pétrolière et gazière dans plus de 130 pays et compte plus de 100.000 collaborateurs.Total à pour ambition de devenir le major de l'énergie responsable. 

Expertise  1.jpg
Notre cabinet d’avocats spécialisé en droit du travail et droit international s’est naturellement orientée vers l'accompagnement des salariés travaillant pour des sociétés pétrolières et  de services à l'industrie pétrolière et gazière.
 
Un de nos cabinets étant basé à Pau, nous sommes notamment intervenus au côté de salariés qui travaillaient pour les groupes Total, Halliburton, Baker Hughes,CGE international, Schlumberger, Perenco, Varel Europe, DLBC, Société de Maintenance Pétrolière (SMP Drilling) , TIGF, SPIE Oil and Gas services pour n’en citer que quelques-uns. 
 
Notre cabinet a déjà assisté avec succès, aussi bien lors d'une négociation qu'une procédure judiciaire, de nombreux salariés du secteur pétrolier lors de leur licenciement.
 
Certains des salariés que nous représentons sont basés à l'étranger. Nous avons donc des clients salariés en France, mais aussi à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis (Abou Dhabi) et Oman, au Maroc, en Algérie, au Ghana, au Gabon, au Congo et en Malaisie notamment, pour des affaires qui concernent des salariés cadres et cadres dirigeants d'entreprises ou grands groupes des secteurs d'activité du pétrole (Total, Halliburton, Baker Hughes, CGE international,Schlumberger, Perenco,  Varel Europe, DLBC, Société de Maintenance Pétrolière (SMP Drilling) , TIGF, SPIE Oil and Gas services ). Ces salariés sont employés par des sociétés multinationales.
 
Contexte particulier : pour la 1ère fois depuis 2009, le cours du pétrole est passé sous les 30 dollars le 12 janvier 2016 pour remonter ensuite vers les 50 dollars, ce qui accélère les restructurations (rachat,fusion...) et les vagues de licenciements sans précédent pour de nombreuses sociétés pétrolières depuis deux ans.
 
C’est dans ce contexte que SCHLUMBERGER ( spécialisé dans la construction de plates-formes et les technologies de forage) a réalisé une intégration verticale, en procédant à l'acquisition  l'équipementier Américain Cameron pour un montant de 14,8 milliards de dollars (source les Echos du 22 janvier 2016).

La société Franco-Américaine SCHLUMBERGER numéro 1 mondial du secteur parapétrolier  a supprimé 34.000 postes depuis novembre 2014, soit une diminution des effectifs de 26 %, étant précisé que le groupe emploie près de 100.000 personnes.

Notre cabinet représente des anciens salariés de SCHLUMBERGER qui contestent leur licenciement économique.

Vous constaterez notre efficacité dans le traitement des dossiers en consultant notre rubrique "Affaires gagnées".

LA PLUPART DE CES LICENCIEMENTS POUR MOTIF ÉCONOMIQUE SONT CONTESTABLES ET IL EST POSSIBLE D'OBTENIR DES INDEMNITÉS DE LICENCIEMENT ET DES DOMMAGES-INTERETS PAR LA NÉGOCIATION OU EN SAISISSANT LE CONSEIL DE PRUD'HOMMES

NOS POINTS FORTS

La connaissance du secteur pétrolier (prospection, forage, extraction, distribution, raffinage) avec notamment
   
  • Le montant des rémunérations des salariés en fonctions des métiers exercés (géologue, ingénieur, géophysicien,pétrophysicien, spécialiste boue (mud engineer), responsable forage (toool pusher), ingénieur réservoir, superviseur, architecte pétrolier...)
 
  • La capacité de négocier avec les avocats des sociétés pétrolières, en Anglais si nécessaire, les sièges sociaux de ces entreprises étant souvent basés à Houston (Texas – USA)
 
  • L’accompagnement de salariés de toutes nationalités, basés à l’étranger ou non et disposant d’un contrat de travail français et / ou d’un contrat de travail International.
 
  • Notre expérience professionnelle significative à l’étranger

Cela nous permet d'optimiser les montants des dommages et intérêts demandés pour le compte de nos clients.


Certaines compagnies pétrolières engagent leur salariés sous contrat suisse afin d'éluder le paiement des charges sociales en France. D'autres utilisent des sociétés écrans dans des paradis fiscaux, qui en réalités ne sont pas le véritable employeurs. Ces montages sont abusifs.

EXEMPLES D’AFFAIRES TRAITÉES (MONTANT DES INDEMNITÉS de LICENCIEMENT) POUR DES SALARIÉS DU SECTEUR PÉTROLIER

Pour des salariés de Baker Hughes et Halliburton, touchés par ces restructurations et licenciements, nous avons terminé leurs négociations avec succès dans un délai de 3 à 6 mois.

Ces salariés sont partis dans le cadre d’une transaction dont le contenu négocié entre avocats est totalement confidentiel, tant sur le plan des modalités de la rupture que sur le montant des indemnités de licenciement qui leur est alloué. Cette transaction leur permet de plus d'être indemnisés par Pôle Emploi.
 

• 500.000 EUROS D’INDEMNITÉS SUITE À UN LICENCIEMENT ÉCONOMIQUE ET UNE TRANSACTION
Négociation d’une durée de 4 mois pour un cadre du secteur Pétrolier (Houston / Texas – USA) avec 16 années d’ancienneté, avec salaire de 10.000 euros bruts mensuels (vous souhaitez quitter votre entreprise/société en toute confidentialité ?)

• 150.000 EUROS D’INDEMNITÉS SUITE À UN ACCORD TRANSACTIONNEL POUR UN CADRE DE BAKER HUGHES
Négociation d’une durée de 6 mois pour ce cadre de BAKER HUGHES avec 8 années d’ancienneté, avec salaire de 8.000 euros bruts mensuels

• 500.000 EUROS D’INDEMNITÉS SUITE À UNE DÉCISION DE JUSTICE CONDAMNANT HALLIBURTON POUR LICENCIEMENT ABUSIF
Interview de Maître Pierre Santi – Avocat Droit du Travail et Droit International :
« Voici le cas d’un client, salarié cadre international qui travaillait pour Halliburton, leader mondial des entreprises de services aux compagnies pétrolières. Il s’agissait de notre 1er dossier dans le secteur du pétrole et contre Halliburton. Cette affaire concernait donc le cas d’un salarié expatrié qui nous a contactés à la faveur de notre expérience internationale significative et de notre maîtrise de plusieurs langues étrangères. Nous sommes intervenus dans le domaine du droit international du travail contre Halliburton, qui a refusé de négocier. Ce fût une erreur de leur part. Halliburton a certes fait durer la procédure pendant plus de 7 ans, en allant jusque devant la cour de cassation, mais nous avons gagné et récupéré plus de 500.000 euros pour ce client.
Depuis lors, nous avons représenté avec succès de nombreux cadres dans le secteur pétrolier contre Halliburton, mais aussi contre Total, BP, Baker Hughes, VAREL Europe, Security DBS, Pride Florasol, DLBC lubrifiants, Risk & Co… »

Article Journal Sud-Ouest : Justice – l’ex-ingénieur gagne contre le géant pétrolier • Lien vers l’article Sud Ouest • Journaliste : Élisa Artigue-Cazcarra • News Unblog Halliburton

ACTUALITE DU SECTEUR PETROLIER

bakerhughes2.jpghal-logo-red-640x640.png
  • BAKER HUGHES et HALLIBURTON RENONCENT À FUSIONNER



HALLIBURTON et BAKER HUGHES ont du renoncer à leur projet de fusion le 30 avril 2016. La Commission européenne  n'ayant pas donné son accord suite à son enquête approfondie sur le projet de rachat.

Les entreprises ont mis fin à l'accord de fusion conclu en Novembre 2014.
"Bien que le projet de fusion des deux sociétés devraient d'entraîner des avantages indéniables pour les actionnaires, les clients et les autres parties prenantes, l' obtention des approbations réglementaires ont conduit à la conclusion que la résiliation est le meilleur plan d'action », a déclaré Dave Lesar, président et chef de la direction de Halliburton. "Je remercie sincèrement nos employés ainsi que les employés de Baker Hughes pour leurs efforts inlassables tout au long du processus d'examen réglementaire. 
" Le résultat d'aujourd'hui est décevant en raison de notre forte croyance dans le vaste potentiel de le regroupement d'entreprises à offrir des avantages pour les actionnaires, les clients et les employés des deux sociétés », a déclaré Martin Craighead, président et chef de la direction de Baker Hughes. Ce fut une transaction globale extrêmement complexe et, finalement, une solution n'a pu être trouvée pour répondre aux préoccupations antitrust des autorités de réglementation, tant aux États-Unis et à l' étranger.


Dans le cadre de la résiliation de l'accord de fusion, Halliburton a versé à  Baker Hughes les frais de résiliation s'élevant à 3,5 milliards $.

Pour l’heure, Baker Hughes supprimerait 7000 postes et Halliburton 9.000
 
GE_Baker-Hughes.jpg
  • GE ET BAKER HUGES CONVIENNENT DE CREER UNE NOUVELLE SOCIÉTÉ NUMÉRIQUE FULLSTREAM SERVICE INDUSTRIELLE (source GE OIL & GAS)

General Electric(GE) acquiert 62.5% de Baker Hughes (source les échos du 1 novembre 2016  "naissance d'un nouveau géant des services pétroliers") GE et BAKER HUGHES ont annoncé le 11 janvier 2016 que les sociétés auraient conclu un accord pour combiner le pétrole et le gaz de GE.
Les termes de l’accord ont été approuvés à l’unanimité par les conseils d’administration des deux sociétés et la transaction devrait être finalisée dans le courant de l’année 2017

Cette opération permettra à cette nouvelle « BAKER HUGHES » de devenir un des principaux fournisseurs des équipements des technologies et des services dans l’industrie du pétrole et du gaz avec 32 milliards de $. de chiffre d’affaires et des opérations combinées dans plus de 120 pays.

Le rapprochement de ces deux sociétés va créer le deuxième plus grand groupe dans l’industrie des équipements et des services de champ pétrolier.
Les activités iront du pétrole à la fabrication de gaz et de la technologie des solutions FullStream y compris les opérations de forage sous-marin, la rotation des équipements, la combinaison des synergies entre les deux sociétés devrait générée un runrate de 1,6 milliards de dollars d’ici à 2020.(source Communiqué GE and Baker Hughes agree to create new fullstream digital industrial services company
édité le 01/11/2016 -( Voir la fiche entreprise de "GE Oil & Gas")
 

Logo Technip 1.jpg
TECHNIP, un des leaders mondiaux du management de projet, de l'ingénierie et de la construction pour l'industrie de l'énergie supprime 6000 emplois soit 16% de ses effectifs dans le monde.
Technip emploi plus de 31 000 salariés dans 45 pays et dispose d'un flotte de navires spécialisés avec notamment le Deep Explorer le dernier né de la flotte qui été baptisé le 12 novembre 2016 en Norvège..
Le siège social de Technip fusionne avec FMC technologies (Houston) et déménage à Londres.
En date du 23 novembre 2016 le rapprochement des deux sociétés a reçu l'autorisation de la Commissions Européenne.  en application du Réglement CE n°139/2004. (source communiqué de presse Technip )

CGG_Logo_3D_RGB_72.jpg


CGG le spécialiste français des services géophysiques annonce un plan social prévoyant de supprimer 2000 postes.
 
CGG, qui a perdu 1 milliard d’euros au troisième trimestre 2015, a été frappé dès 2013 par la réduction des investissements des compagnies pétrolières, amplifiée en 2014-2015 par l’effondrement de 70 % du prix du baril au cours des dix-huit derniers mois.
L’environnement dans lequel nous opérons est difficile. Il est très difficile même, a souligné M. Malcor devant les actionnaires. Nous traversons probablement la crise la plus profonde et la plus longue de cette industrie », estimant que le secteur pétrolier et parapétrolier n’en sortira pas au mieux avant 2017. M. Malcor, le directeur général de CGG, pense que les dépenses en capital des pétroliers repartiront à moyen terme.
En attendant, le groupe est contraint depuis deux ans de réduire drastiquement sa flotte de navires d’exploration, dont le taux d’utilisation a baissé sur cette période, de se recentrer sur les activités à haute valeur ajoutée (traitement des données) et de tailler dans ses effectifs, qui passeront de plus 10 000 en 2013 à 6 400 salariés mi-2016.(source  le Monde du 11 janvier 2016 En savoir plus)

Des anciens salariés, sous contrat suisse, alors que le droit français est applicable, nous ont mandatés contester leur licenciement économique.
 
smp_bg.jpgSociété de Maintenance Pétrolière (SMP Drilling), société de forage pétrolier et de reconditionnement de puitsemployant 320 personnes en France, 150 au Gabon et 50 au Kenya, annonce un plan de sauvegarde de l'emploi prévoyant de supprimer environ 50 postes. SMP dispose de deux bases opérationnelles en France à Château-Renard et à Pau. Quinze salariés licenciés dans le cadre de ce plan social ont décidés de nous confier la défense de leurs intérêts pour contester leur licenciement économiques ainsi que les conditions d'exécution de leur contrat de travail (heures supplémentaires, etc).

A titre d'exemple nous avons obtenus pour un ex salariés SMP
 65.000 euros à titre de dommages et intérêts pour licenciement sans cause réelle ni sérieuse et travail dissimulé pour absence de paiement des heures supplémentaires. Salarié de Société de Maintenance Pétrolière (SMP Drilling) ayant 6 ans d'ancienneté dans un groupe de services aux compagnies pétrolières. L'employeur a fait démagnétiser son badge et l'a licencié pour abandon de poste (faute grave). Sur nos conseils, notre client a fait constater cette situation anormale par un huissier de justice. Nous avons produit cette preuve devant le Conseil de Prud'hommes qui a fait droit à nos demandes et donné raison au salarié, un appel étant actuellement pendant.
 

AAABBEXUFRFR-C10003.jpgSPIE OIL and GAS SERVICES implantée en Europe, Afrique, Asie Pacifique et Moyen Orient emploie 4000 salariés dans 26 pays à mis en œuvre un plan social (PSE). Cette filiale du groupe SPIE  offre une gamme complète service à l'industrie pétrolière et gazière à savoir:services aux puits et géosciences, projets et services EPC (Engineering, Procurement and Construction), support à l'exploitation, et développement des compétences.

 Les effectifs du bureau de PAU de SPIE ont été drastiquement réduit et certains salariés ont décidé de contester leur licenciement en saisissant le Conseil de prud'hommes. SPIE vient également d'annoncer des suppressions de postes au GABON.
 
Dans un communiqué, en date du 5 décembre 2016 Spie OGS explique devoir procéder à des licenciements suite à la perte d'un contrat auprès de Total Gabon. L'entreprise ajoute avoir déposé une demande d’autorisation de licenciement et prévu des mesures d’accompagnement. La société se dit attachée au maintien d’un dialogue social exemplaire et elle étudiera les solutions permettant de réduire l’impact social de cette décision. (source RFI AFRIQUE)
[► voir plus d'infos sur le secteur en bas de page]


BP-logo.jpgBP le pétrolier britannique a annoncé le 12 Janvier 2016, qu'il allait supprimer 4000 postes dans ses activités d'exploration/production. La chute du cours du baril sous les 30 dollars accélère la suppression de 600 emplois notamment en mer du Nord. "C'est un nouveau coup dur pour l'emploi et les compétences" a souligné Unite le syndicat britannique alors que BP a dégagé un bénéfice de 4 milliard de dollars en 2015. 
 
 

1105px-Shell_logo.jpgSHELL a lancé en avril 2015 une OPA amicale sur le britannique British Gas (BG).
En date du 27 janvier 2016 les actionnaires de Royal Dutch Shell ont approuvé le projet de rachat de BG Group pour 45 milliards d'euros. Cette opération permettra à Schell d'occuper la 2ème place au rang mondial derrière EXXON MOBIL et de créer le numéro un mondial du négoce de gaz naturel liquéfié (GNL) sous réserve d'approbation du projet de fusion par les actionnaires de BG. (source Reuters 27 janvier 2016). En juillet 2015 Shell a annoncé réduire ses effectifs en supprimant  6500 postes. En revanche le versement des dividendes a été préservé "le dividende est un élément sacré chez Shell, je ferai tout pour le protéger" a expliqué le PDG de la société, Ben van Beurden.(source les échos du 4 février 2015)

 
░░░░ MEDIAS TV - VIDEOS ░░░░
Reportages FRANCE 3 Pau Sud-Aquitaine - Halliburton
Journalistes : Elise Deycard et Eric Foissard
Web News Halliburton : halliburton.unblog.fr
 

(*) Historiquement en 1951, la SNPA (Société Nationale des Pétroles d’Aquitaine) découvre un gisement de pétrole puis de gaz à Lacq (64 – Pyrénées atlantiques). C’est le début de l’essor du secteur pétrochimique au sein de notre région. Le 27 Avril 1967, ELF Aquitaine est née à Lacq. D’autres industries du secteur pétrolier vont alors s’installer dans la région : Schlumberger, Halliburton, Baker Hughes, Varel Europe, DLBC…
En 2015, le campus de Total à Pau est le 1er site industriel d’Aquitaine avec le Centre scientifique et technique Jean-Féger.
Avec ses 2800 salariés, le CSTJF est à la 3ème place du classement national de la recherche et du développement. Le groupe Total va multiplier par 3, la puissance de son super calculateur. Le PANGEA est actuellement l’ordinateur le plus puissant de France.
Le super calculateur permet entre autres de minorer le coût des forages et accélère le traitement des données séismiques (source La République des Pyrénées Avril et Juillet 2015).

 
Des sites que nous recommandons pour les salariés du secteur pétrolier : informations, économie, recrutement...
• Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole : www.foreurs.net
• Euro Pétrole : www.euro-petrole.com
• Oil Zone : www.oil-zone.com
• GEP AFTP (Groupement des Entreprises et des Professionnels des Hydrocarbures et des Energies connexes) : www.gep-aftp.com
• Well Staff : www.well-staff.com
• Oil & Gas People : www.oilandgaspeople.com
• Oil & Gas Journal : www.ogj.com
LA CHUTE DU PRIX DU BARIL DE PÉTROLE ENTRAÎNE DES RESTRUCTURATIONS ET DES LICENCIEMENTS DANS LE SECTEUR PÉTROLIER !
 
░░░░ NEWS - ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ░░░░
• Total - Total to Cut Oil Output Targets as Low Prices Persist 
Total SA, Europe’s second-biggest oil company, scaled back its production target for 2017 as it announced a further round of investment cuts and project delays to protect its dividend. Total expects to produce 2.6 MMboed, compared with a previous forecast of 2.8 MMbopd, the company said Wednesday before holding an investor day in London. The measures are a sign that oil majors are extending their belt-tightening into next year and 2017 after companies from Chevron Corp. to Royal Dutch Shell Plc announced large spending cuts for 2015. "We are preparing the group to face low oil prices for a long time," Total CFO Patrick de La Chevardiere told reporters in London [...]
article source worldoil.com / oilandgaspeople.com •  23/09/2015
 
• Technip - Further Blow to North Sea as Technip Announce Subsea Redundancies 
Speculations that Technip UK was to announce redundancies within its subsea division have been confirmed. The Aberdeen-based Subsea business, employs approximately 700 people within its Westhill offices on the outskirts of city. The company will now meet with staff to discuss the effects of a major cost reductions scheme, which will include a division overhaul and the proposed job cuts to its Westhill base. Technip UK will now enter into a consultation phase with its staff about the job loses – it is expected that over 80 jobs are at threat. [...]
article source oilandgaspeople.com •  23/09/2015
 
•  Le pétrole sous les 40 dollars pour la première fois depuis 2009

Au plus bas depuis 2009, le pétrole a terminé lundi sous la barre psychologique des 40 dollars à New York mais la baisse des cours ne semblait pas produire les effets favorables attendus sur l'économie mondiale. Le cours du baril de référence, le "light sweet crude" (WTI), pour livraison en octobre a perdu 2,21 dollars à 38,24 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) [...]
article source larepubliquedespyrenees.fr •  24/08/04/2015 • AFP/Archives - Karen Bleier
 

• Crise à Baker Hughes et licenciement économique : L’Onep monte au créneau  
cemacbusiness_salaries_petrolier_gabon_avocat_droit_du_travail_pierre_santi.jpgLors d’un point de presse donné à son siège de Port-Gentil, le 16 juillet dernier, l’Organisation nationale des employés de pétrole (Onep) a sollicité l’intervention du Premier ministre dans le dossier Baker Hughes et attiré l’attention sur la vague des licenciements économiques dans le secteur pétrolier. [...]
article source cemacbusiness.com •  22/07/2015 • GabonReview - Michel Ndong
 
 
• La fusion Halliburton-Baker Hughes préoccupe les autorités US-sce
Le projet du groupe de services pétroliers Halliburton de racheter son concurrent plus petit Baker Hughes dans le cadre d'une transaction de 35 milliards de dollars (32 milliards d'euros) préoccupe les autorités de la concurrences américaines, qui redoutent des prix plus élevés et une moindre innovation.Selon des sources, l'enquête menée par le département de la Justice sur la fusion entre le numéro deux et le numéro trois du secteur est loin d'être terminée et pourrait aboutir à une série de cessions préalables à une éventuelle autorisation [...]
article source bourse.lesechos.fr •  22/07/2015 • Reuters
 
• Pau : Total va multiplier par trois la puissance de son supercalculateur  
total_pau_republique_des_pyrenees_salaries_secteur_petrolier_avocat_droit_du_travail_pierre_santi.jpg
Le campus de Total à Pau est toujours, en nombre de salariés, le premier site industriel d'Aquitaine. C'est ce qui ressort du classement annuel des 100 plus importants sites industriels que vient de publier, dans sa dernière livraison et comme de coutume à la même époque, l'hebdomadaire spécialisé l'Usine Nouvelle. 33e en France mais 3e pour la R&D [...]
article source larepubliquedespyrenees.fr •  13/07/2015 • Jean-Philippe Gionnet
 
• Rattrapé par la chute des prix du pétrole, Technip va supprimer 6.000 emplois  
Le groupe d'ingénierie pétrolière Technip, qui avait jusqu'ici plutôt bien résisté à la chute des prix du brut, doit finalement lui aussi se résoudre à des coupes drastiques dans ses coûts et ses effectifs. Confronté à la réduction des investissements des compagnies pétrolières et gazières, le groupe français a annoncé lundi la suppression de 6.000 emplois dans le monde dans le cadre d'un plan de restructuration visant à réaliser 830 millions d'euros d'économies en 2016 et 2017. Aucune répartition par pays n'a été communiquée [...]
article source larepubliquedespyrenees.fr •  06/07/2015 • AFP/Archives - Eric Piemont
 
• Pétrole: Schlumberger supprime 11.000 emplois supplémentaires
larepubliquedespyrenees_schlumberger_avocat_salaries_secteur_petrolier_pierre_santi.jpgFace au plongeon abrupt des prix du pétrole, le groupe de services pétroliers franco-américain Schlumberger a annoncé jeudi une nouvelle vague de suppressions d'emplois pour éviter une détérioration accélérée de sa rentabilité. Fondée par les frères Conrad et Marcel Schlumberger en 1926, la société qui développe des technologies destinées au forage de puits pétrolier ou à la construction de puits et plateformes va supprimer 11.000 emplois supplémentaires [...]
article source larepubliquedespyrenees.fr •  17/04/2015 • AFP
 
• Pau : Total va multiplier par trois la puissance de son supercalculateur  
Le groupe Total va multiplier par trois la puissance de son supercalculateur, installé dans les locaux du centre scientifique et technique Jean-Feger de Pau. La puissance de cet ordinateur, baptisé Pangea, fabriqué par l'entreprise américaine SGI et inauguré au printemps 2013, sera portée de 2,3 pétaflops à 6,7 pétaflops d'ici 2016. Ce qui veut dire que le supercalculateur, qui pouvait réaliser jusqu'alors 2,3 millions de milliards d'opérations en une seconde pourra désormais en effectuer 6,7 millions de milliards [...]
article source larepubliquedespyrenees.fr •  13/04/2015 • Archives N.S.
 
• Baker Hughes supprime 7.000 postes, Halliburton suivra.  
Baker Hughes, le numéro trois mondial des services pétroliers, a annoncé mardi 7.000 suppressions d'emplois en conséquence de la baisse des cours du brut, emboîtant ainsi le pas à Schlumberger qui a fait état il y a quelques jours de 9.000 suppressions de postes.[...] Schlumberger, le leader mondial des services parapétroliers, a annoncé jeudi dernier 9.000 suppressions d'emplois, soit 7% de ses effectifs. Baker Hughes, en cours de fusion avec son compatriote et numéro deux mondial Halliburton, a précisé que les départs étaient programmés pour le premier trimestre et seraient couverts par une charge de 160 à 185 millions de dollars dans ses comptes de cette période. Le groupe américain, qui employait 61.100 personnes à la date du 30 septembre, n'exclut pas de fermer certains sites.
Halliburton de son côté n'a pas annoncé de réductions d'effectifs chiffrées mais a provisionné 129 millions de dollars dans ses comptes du quatrième trimestre pour "tempérer l'impact d'une baisse d'activité anticipée", laissant entendre qu'il s'alignera sur ses principaux concurrents.
Baker Hughes a accepté en novembre une offre de rachat de 35 milliards de dollars de Halliburton. Ce dernier a indiqué mardi que la fusion était "plus que jamais d'actualité" dans le contexte macroéconomique difficile que connaît le secteur. [...]
(Véronique Tison pour le service français)
article source capital.fr •  20/01/2015 • Reuters/Brendan McDermid • News Unblog Halliburton
 
• Services pétroliers : Halliburton rachète Baker Hughes  
lemonde_halliburton_avocat_salaries_secteur_petrolier_pierre_santi.jpgAlors que les nuages s'amoncellent sur le secteur pétrolier en raison de la chute des cours, deux géants du secteur parapétrolier ont décidé de fusionner. L'américain Halliburton a annoncé, lundi 17 novembre, le rachat de son compatriote Baker Hughes. Après plusieurs semaines de discussions, les deux groupes se sont mis d'accord sur cette transaction évaluée à 34,6 milliards de dollars (27,7 milliards d'euros) [...]
article source lemonde.fr •  17/11/2014 • AP/David Zabulowski
 
 
 

Nous contacter

DARMENDRAIL & SANTI Avocats en droit du travail et droit international du travail

25 rue Serviez
64000 Pau

Tél. : 05 59 11 14 14
Fax : 05 59 11 14 19
Mail : avocat64@me.com


Nos services spécifiques :


Nouveaux Clients
Tél. : 05 59 11 14 14 (*)
Mail : avocat64@me.com

Actualités

Nous assistons les salariés du secteur pétrolier et les expatriés: négociation des indemnités de licenciement lors de plans sociaux (PSE) et des restructurations décidés par BAKER HUGHES, HALLIBURTON, VAREL EUROPE, SCHLUMBERGER, SPIE OIL& GAS, PERENCO,TECHNIP, TIGF, TOTAL, SMP, CGG, SHELL, SEAOWL etc

Assistance aux salariés expatriés

Nous assistons les salariés du secteur pétrolier et les expatriés: négociation des indemnités de licenciement lors de plans sociaux (PSE) et des restructurations décidés par BAKER HUGHES, HALLIBURTON, VAREL EUROPE, SCHLUMBERGER, SPIE OIL& GAS, PERENCO,TECHNIP, TIGF, TOTAL, SMP, CGG, SHELL, SEAOWL etc

Domaines d'activité

Nos clients travaillent dans le monde entier

Droit international du travail: assistance des salariés expatriés.

Droit du travail: négociation, transaction, licenciement, plan social, PSE, harcèlement, burn-out.

Indemnisation de la rupture du contrat de travail, rupture conventionnelle, saisine du Conseil de prud'hommes

Droit du sport: assistance aux sportifs et entraineurs

Avocats du côté des salariés

  • Défense exclusive des salariés
  • en France et à l'international

Formulaire de contact

Nous sommes un cabinet d'avocats dédié exclusivement à l'assistance des salariés travaillant en France et à l'international (expatriés), spécialistes en droit du travail (rupture négociée, licenciement, plan social).

Merci de remplir le formulaire de contact contenant un compte rendu synthétique de votre situation. Nous vous recontacterons dans les meilleurs délais afin de définir la meilleure stratégie juridique et défendre au mieux vos intérêts.

En notre qualité d'avocat, nos échanges sont couvert par le secret professionnel absolu.

*Champs obligatoires

Merci de saisir exactement les caractères qui s'affichent dans l'image* :
Merci de saisir exactement les caractères qui s'affichent dans l'image

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent en nous écrivant à l'adresse postale et/ou mail indiquée ci dessus. Seule notre société ou association est destinataire des informations que vous lui communiquez.

Langues Parlées

  • Anglais
  • Espagnol / Castillan
  • Allemand

Retrouvez-nous aussi sur